6.2.2 Enchaîner plusieurs cycles respiratoires

Faire des bulles dans l'eau

Comportement

  • Le nageur fait plusieurs cycles respiratoires entre chaque expiration aquatique
  • Il inspire longtemps

Obstacles

  • Dynamique respiratoire terrienne
  • Pression hydrostatique
  • Repérage de la "fenêtre inspiratoire" (moment, durée, placement de la respiration)

Conseils

  • Souffler dans l’eau, tout et sans à-coups par la bouche ou par le nez
  • Sortir la tête de l’eau et inspirer vite par la bouche (faire un bruit d’aspiration)
  • Remettre le visage dans l’eau et expirer de nouveau

► En statique: faire l'exercice en petite profondeur ou accroché au bord

► En piston: faire l'exercice en moyenne profondeur (1/2 taille minimum) ou grande profondeur (2m maximum)


Variables

Moins difficile
  • Diminuer le nombre de répétitions
  • Faire le « Piston » en petite profondeur; cela permet d'avoir plus de temps pour inspirer
Plus difficile
  • Varier les orifices expiratoires; expirer tantôt par la bouche, tantôt par le nez
  • Augmenter la profondeur pour le « Piston »; cela reduit le temps pour inspirer
  • Enchainer 10 « Pistons » le plus vite possible; pour cela, souffler "tout et vite"
  • Enchainer 10 « Pistons » le plus doucement possible; pour cela, souffler "tout et longtemps"
  • Maitriser "l'horloge respiratoire" (inspiration brève, blocage inspiratoire puis expiration explosive)

 

Critère de réussite

  • Enchainer 5 à 10 cycles respiratoires sans arrêt